Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 11/10/18

Retraites : le plan de l'exécutif.-

Le gouvernement a présenté le 10 octobre aux partenaires sociaux les grandes lignes du système universel de retraites qu'il souhaite voir mis en place : par répartition, à points et non plus en annuités (mais avec maintien du verrou des 62 ans d'âge de départ), englobant les 42 régimes actuels (fonction publique comprise), avec une assiette de cotisation passant de 3.300 euros mensuels (plafond SS) à trois fois ce montant. Les revenus au-dessus de 3 plafonds (soit à partir de 120.000 euros annuels) devraient ne plus pouvoir cotiser au régime général au-delà de ce montant. Le niveau de la retraite sera calculé sur la base de chaque heure travaillée, et non plus sur la moyenne des 25 meilleures années (privé) ou des 6 derniers mois (public). Salariés et fonctionnaires cotiseront au taux de 28% tandis qu'un dispositif sera dédié aux indépendants pour atténuer la hausse par rapport à leur taux actuel de 15%. Les primes des fonctionnaires seraient prises en compte dans les cotisations retraite. Des points seront accordés à chaque naissance d'enfant, une pension plancher serait instaurée pour les petits cotisants (temps partiel par exemple). Les régimes spéciaux devront être traités plus tard avec vocation à disparaître. Sur la gestion, une règle d'or devrait empêcher l'endettement. La réforme ne toucherait pas les cotisants à moins de 5 ans de la retraite, la transition vers le nouveau régime se ferait sur plusieurs années (la CFDT demande 15 ans).

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top