Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 29/06/18

Poids des horaires atypiques chez les salariés.-

L'an dernier, 44% des salariés français, soit 10,4 millions de personnes, ont été soumis au moins pendant un mois à des horaires atypiques, travaillant soit le soir (entre 20 heures et minuit), la nuit (de minuit à 5 heures) ou le samedi et le dimanche, selon une note du ministère du Travail. Ces horaires atypiques concernent plus les hommes que les femmes (44,2% contre 43%), les employés que les ouvriers (49% contre 39,2%), les cadres que les professions intermédiaires (44,9% contre 40,3%).

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top