Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 08/10/18

La flat tax stimule les dividendes.-

Le passage en janvier 2018 à la flat tax à 30% sur les revenus du capital pourrait coûter moins cher que prévu aux finances publiques (il est désormais budgété à 900 millions d'euros annuels contre 1,3 et 1,9 milliard en 2018 et 2019) sur le segment des dividendes, qui s'affichent très dynamiques au premier semestre, revenant vers leur moyenne annuelle d'avant 2013 (20,2 milliards sous Sarkozy contre 13,6 milliards de 2013 à 2017). Le Budget 2019 mise sur un rattrapage de plusieurs années des bénéfices non distribués depuis 2014.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top