Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 25/09/18

IR à la source et microentreprises.-

En matière d'IR à la source, les microentrepreneurs ayant opté pour le prélèvement forfaitaire obligatoire ne sont pas concernés, puisqu'ils paient déjà leur impôt de manière contemporaine de leurs revenus. Ceux qui sont soumis au barème progressif de l'IR verront le fisc leur prélever des acomptes mensuels ou trimestriels directement sur leur compte bancaire (calculés sur la base de la dernière situation connue). Le montant dû sera mis à jour en septembre sur la base de la déclaration IR du printemps précédent, ce qui pourra alors entraîner régularisation à la hausse ou à la baisse en cas de changement important de volume d'activité. Le microentrepreneur pourra demander une mise à jour en cours d'année en cas de variation de plus de 10% et de 200 euros.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top