Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 19/10/18

Industrie mal placée face à la mue du Cice.-

La mue du Cice en baisse des charges, qui passera par une "année double" pour les entreprises en 2019 (crédit d'impôt au titre de 2018 ET baisse des charges au titre de 2019), ne se traduira pas forcément en un multiple de 2 net. Si l'OFCE a chiffré à 600 millions d'euros nets le regain de trésorerie attendu, Rexecode met en avant pour sa part 5,2 milliards d'euros d'augmentation du coût du travail, notamment parce que le taux du Cice est passé de 7% de la masse salariale l'an dernier à 6% cette année, mais aussi parce que la baisse des charges gonflera les bénéfices (contrairement au crédit d'impôt), ce qui augmentera mécaniquement les montants payés au titre de l'IS. Par ailleurs, à compter du 1er octobre 2019, l'industrie (qui paie ses salariés mieux que la moyenne macroéconomique) devrait pâtir du passage du taux de 6 à 10% de la baisse de charges sur les salaires compris entre 1 et 1,6 Smic et du maintien à 6% entre 1,6 et 2,5 Smic. Au final, le bénéfice net pour l'industrie passerait de 5 milliards d'euros de Cice en 2017 à 3,8 milliards de baisse des charges en 2019.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top