Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 29/05/18

Fiscalité sur la production : urgent d'attendre.-

Au Conseil national de l'industrie réuni le 28 mai à Matignon, le Premier ministre a expliqué qu'une mission de l'IGF avait identifié les impôts de production (impôts locaux, C3S, forfait social, etc.) sur lesquels il comptait mettre la France au niveau européen, mais pas tout de suite du fait d'un cadre budgétaire contraint, tant national que pour les collectivités locales. Edouard Philippe a rappelé que 1 à 1,5 milliard d'euros d'allègements avaient déjà été déployés au profit des entreprises (baisse de l'IS, fin du forfait social sur l'intéressement dans les moins de 250 salariés, baisse de la taxe CVAE...). Il s'est engagé sur une baisse de la fiscalité sur la production "au fur et à mesure que des marges de manoeuvre se dégageront", quitte à trouver ces dernières dans les 140 milliards d'euros annuels d'aides aux entreprises.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top