Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 15/02/18

Financement de la réforme de la formation professionnelle.-

Pour l'avant-dernière séance paritaire de négociation sur la réforme de la formation professionnelle, le patronat a proposé le 14 février de porter de 25 à 35 heures le compte personnel de formation, de créer un droit à l'accompagnement pour tous et de définir concrètement les compétences de demain. Mais en proposant le statu quo sur la question des ressources, soit 1,23% de la masse salariale pour les entités jusqu'à 10 salariés et 1,68% au-delà, et en proposant d'affecter un maximum de 0,35% au compte personnel de formation nouvelle formule fusionnant CPF et CIF (contre 0,4% à chaque dispositif actuellement).

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top