Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 21/12/17

Epargne-retraite victime collatérale de l'IR à la source.-

L'année fiscale "blanche" consécutive à la mise en place du prélèvement IR à la source devrait entraîner un effondrement des abondements sur l'épargne-retraite complémentaire (PERP, Préfon, Corem, CRH...), largement stimulés par l'avantage fiscal qu'ils procurent. Un amendement LREM au projet de Budget 2017 pour contrer ce risque prévoit une déductibilité fiscale moindre pour les épargnants qui ne cotiseraient pas autant en 2018 qu'en 2017 et 2019. Il est jugé pire que le mal par les gestionnaires d'épargne-retraite.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top