Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 23/02/17

CDS stimulés par une crainte de Frexit.-

L'hypothèse perçue à l'étranger d'une possible victoire de la Marine Le Pen à l'élection présidentielle, et donc d'une sortie de la France de l'euro, relance le marché des "credit default swaps", instruments financiers couvrant un éventuel défaut souverain. A 70 points, la valeur du CDS à 5 ans sur la dette de l'Etat français a grimpé de 28 points en novembre (ce qui traduit un risque de défaut de la France sous 5 ans estimé à 5%).

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top