Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 30/11/17

Bruxelles signe la fin du web scrapping.-

Bruxelles a dévoilé le 27 novembre les modalités de l'accès des fintech aux données bancaires de leurs clients, qui s'appliqueront à partir du 13 janvier en lieu et place du "web scrapping" actuellement utilisé et jugé peu sûr dans un contexte grandissant de cyberattaques (le web scrapping consiste pour la fintech à se substituer au client sur sa banque en ligne et donc à obtenir de lui ses codes d'accès). Désormais les fintech agréées "prestataire de service financier" pourront accéder aux API que les banques devront leur mettre à disposition. Elles n'auront par contre accès qu'aux données liées au compte courant des clients. Un tel parti-pris fait le choix de la sécurité technique des transactions, au détriment de l'agilité des fintech. Les banques auront jusqu'à septembre 2019 pour se conformer à ces règles et développer leurs API, le web scrapping pouvant être maintenu d'ici là mais avec une déclaration systématique aux banques de la part des fintech.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top