Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 06/07/18

Audit légal : débat sur la transition.-

Alors que les commissaires aux comptes s'attendent à perdre un quart de leurs mandats avec la loi Pacte (seuil de l'audit légal relevé de 3 à 8 millions d'euros de CA annuel), leur tutelle Bercy et la Chancellerie ne sont pas d'accord sur les modalités de la première recommandation du rapport Cambourg sur l'avenir de la profession, qui préconise une période transitoire de 3 ans qui s'appliquerait à la réforme. La profession craint une application "sèche" de la réforme, où les mandats actuels s'arrêteraient à leur issue. Le rapport préconise lui une interruption des mandats à l'issue de l'exercice 2019, mais avec une poursuite soit sous la forme classique actuelle soit sous la forme d'un "audit légal petite entreprise" (audit allégé avec remise d'un certificat de sincérité et de régularité comptables et d'un rapport prospectif sur les risques spécifiques à l'entreprise). De quoi donner un peu de temps aux commissaires aux comptes pour tenter de conserver des marchés.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top