Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 12/10/17

Actionnariat salarié face à l'instabilité fiscale.-

Le capital des entreprises du CAC40 était détenu fin 2016 à 3,37% par leurs salariés, contre 3,4% un an plus tôt selon l'enquête annuelle Altedia/Lee Hecht Harrison. Cette stabilité annuelle reflète mal une volonté exprimée par les grandes firmes françaises de renforcer la part de l'actionnariat salarié, notamment à l'étranger. Abondement et plans d'actions gratuites sont des outils prisés pour cela, mais ils pourraient se voir remis en cause par la mise en place du prélèvement forfaitaire unique de 30% sur les revenues financiers.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top