Hausse de la CSG et suppression des cotisations salariales maladie et chômage

La Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2018 et la Loi de finances 2018, toutes deux promulguées le 30 décembre 2017, sont venues confirmer les décisions annoncées en matière de pouvoir d’achat des salariés.

Ainsi à partir du 1er janvier 2018, des modifications interviennent sur la feuille de paie. Les cotisations sociales vont baisser quant à la part salariale et ce, d’un montant supérieur à la hausse de la CSG ce qui permettra, mécaniquement une hausse du salaire net. En année pleine, soit dès 2019, ces mesures représenteront un gain de l'ordre de 263 euros pour un salarié au Smic et de 526 euros pour un salarié dont la rémunération atteint 2 Smic.

Hausse de la CSG

Le taux de CSG est revalorisé de 1,7 point dès le 1er janvier 2018, passant de 7,5% à 9,2%.

Rappelons qu’il s’agit d’une cotisation salariale uniquement.

Cotisations salariales maladie et chômage

La Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2018 programme une suppression en deux temps des cotisations salariales maladie et chômage.

  • Une première étape dès le 1er janvier 2018 :
    • la cotisation salariale maladie, dont le taux est actuellement fixé à 0,75 %, est supprimée,
    • le taux de la contribution salariale d'assurance chômage est réduit de 1,45 point : il est donc ramené de 2,40 % à 0,95 %.
  • A compter du 1er octobre 2018, la réduction du taux de la contribution salariale d'assurance chômage atteindra 2,40 points. A partir de cette date, la contribution salariale d'assurance chômage disparait donc.

La suppression des cotisations et contributions salariales maladie et chômage concerne en principe tous les salariés, qu'ils appartiennent au régime général de la Sécurité Sociale ou au régime agricole.

A noter : Un décret devrait venir relever la cotisation patronale maladie pour 2018. 

 

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

Suivez-nous !

Top