Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 01/07/16

Lanceurs d'alerte protégés.-

Cassant un arrêt de la cour d'appel de Basse-Terre (Guadeloupe), la Cour de Cassation a récemment estimé que les lanceurs d'alerte doivent bénéficier d'une immunité contre les licenciements dès lors qu'ils dénoncent "de bonne foi" des actes illicites survenant sur le lieu de travail.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top