Retour Fil d’actus Les Echos | Publié le 22/03/16

Congés non pris et faute lourde.-

Dans un arrêt du 2 mars 2016, le Conseil Constitutionnel a jugé que la non-indemnisation des congés payés non pris en cas de faute lourde constituait une différence de traitement injustifiée vis-à-vis de ceux licenciés pour faute grave. L'indemnité pour congés non pris est donc due même en cas de faute lourde.

Restez à la page !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité et conseil

En continu
Tweets

Suivez-nous !

Top